Contact
Actualité Agenda Biographie Discographie Publications Presse Médias
ACTUALITÉ
LES PREMIERES CRITIQUES DE MADAME SE MEURT
Réservez absolument au Théâtre de Poche Montparnasse le lundi à 19h ! Un succès formidable !

C’est simple et beau comme du cristal, c’est spirituel et bouleversant. Diction, musicalité, ici on ne craint pas l’expressivité des corps, des gestes, des visages, des regards, des voix. Superbe. Le Figaroscope


Un trio lumineux et inspire?, une plonge?e dans la beaute? tragique. Artistikrezo.com 


Il faut vraiment aller voir ce spectacle d'une beauté sépulcrale, doucement éclairé, délicieusement mis en musique, interprété avec grâce, élégance et virtuosité.?C'est un moment théâtral à la fois d'une force et d'une délicatesse sublimes. De la cour au jardin – Yves Poey

Sous les doigts d'Olivier Baumont, le clavecin se fait caressant ou grinçant, comme si l'instrument savait les choses de la terre, pressentait celles du ciel et, peut-être aussi, se souvenait de celles des abysses...La voix chaude et grave, la diction noble mais sans raideur de Marcel Bozonnet conviennent à merveille à la langue du Grand Siècle...Dans sa fluide robe blanche, Jeanne Zaepffel illumine le plateau de son timbre juvénile, ici très tendre, là joliment malicieux...Une proposition raffinée, équilibrée et pourtant ardente. La Croix – Emmanuelle Giuliani

Emporté par les envolées lyriques de la soprano Jeanne Zaepffel, lumineuse, par le timbre chaud de la voix de Marcel Bozonnet, et le toucher aérien d’Olivier Baumont sur le clavecin, le public se prend à rêver d’un autre temps, d’une autre époque. Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

Ce trio impeccable nous bascule, au XVIIe siècle, dans le récit d'une courte vie achevée à l'âge de 26 ans, celle d'Henriette-Anne d'Angleterre, épouse de Philippe d'Orléans. Marcel Bozonnet retrace, à coups de souvenirs puisés chez Bossuet, Saint-Simon, Madame de La Fayette, le destin d'une femme qui ne voulait, au fond, qu'être heureuse. Ce qu'elle paya au prix fort. Saisissant. Sortir - Télérama

CONCERTS
16.03.2020 | 20h
Invalides - Musée de l'Armée

Si les Invalides m'étaients contées
Didier Sandre de la Comédie Française, récitant

Olivier Baumont, clavecin et conception du programme
Julien Chauvin, violon et direction
Les solistes du Concert de la Loge
Lully, Couperin, Marais, Grétry, Gossec etc
Grands textes historiques de Louis XIV à Napoléon

Grand Salon, PARIS
18.03.2020 - 20.03.2020 | 20h30
Printemps des arts de Monte-Carlo
- Mercredi 18 mars (prélude au concert des Folies Françoises) Rain dreaming de Toru Takemitsu
- Jeudi 19 mars (prélude au concert du Quatuor Modigliani) Vivre en dépit des nuits de Thierry Pévou (création)    
- Vendredi 20 mars - RECITAL DE MUSIQUE FRANÇAISE Chambonnières, Louis et François Couperin, Rameau, Balbastre
Musée Océanographique
Liens